Le projet

Une nouvelle politique énergétique

La transition énergétique se fera car elle a du sens au niveau économique mais le temps presse. Il faut accélérer par une politique volontariste.

La filière nucléaire est une impasse économique qui va nous coûter cher pour plusieurs générations. Le maintien en condition opérationnelle des centrales coûtera de plus en plus cher et le risque d’accident augmentera avec le temps. Il est possible d’en sortir.

Il faut créer un réseau de distribution maillé avec de la production locale. J’avais lu que 30% de l’énergie produite est perdue dans le transport. En ayant des productions locales et des autoconsommations, on va améliorer l’efficacité énergétique et la résilience du réseau électrique. On aura en prime, la suppression de ces pylônes qui défigurent le paysage.

Ce réseau permettra aussi de transporter les données informatiques.

Il faut lancer des études sur une filière nucléaire propre capable de brûler les déchets radioactifs existants. La technologie au thorium est non explosive et non polluante. Elle pourrait permettre la création de petits réacteurs qui remplaceraient les réacteurs à l’uranium. L’uranium a été utilisé à l’époque car cela permettait d’obtenir du plutonium pour les bombes nucléaires. C’est le triste héritage de la guerre froide.

Le stockage des déchets sera fait à l’extérieur dans des sarcophages qui permettront une surveillance en attendant de trouver une solution à l’élimination définitive et propres des déchets. Les lieux de stockage seront les centrales à l’arrêt. L’enfouissement des déchets est trop dangereux et pourrait aboutir à la contamination des nappes phréatiques. Je pense que l’on trouvera des solutions à l’avenir. Au final, tous les rayonnements sont une forme d’énergie que l’on pourrait capter.

Les ingénieurs français sont des gens sérieux tout comme l’étaient les ingénieurs Japonais qui n’ont pas la réputation de personnes incompétentes. Cela n’a pas empêché Fukushima.

Il faut arrêter cette fuite en avant dans le nucléaire et notamment les réacteurs EPR qui ne fonctionnent pas. A la fin de ce désastre, ce seront les contribuables français qui paieront la facture.

Pour accélérer la transition énergétique, il faudra imposer que tous les logements à la revente soient remis au niveau des dernières normes. En cas d’impossibilité, l’état fera préemption pour remettre le logement aux normes et revendra ensuite le logement ou le mettra en locatif.

Un système de bonus-malus sera mis en place sur les taxes foncières pour les propriétaires.

Un crédit d’impôt fixe sera calculé par type de maison car les défiscalisations profitent aux entreprises installatrices qui augmentent leurs devis.

Le tarif réglementé d’EDF est une aberration écologique et économique. Cela a été fait dans le sens de la justice sociale mais ne permet pas d’avoir une production adaptée aux contraintes économiques. Paradoxalement, le système actuel favorise le gaspillage par le tarif dégressif. Il faut inverser le paradigme économique en mettant en place un tarif progressif.

  • une consommation vitale gratuite
  • un tarif de base pour les besoins essentiels
  • un tarif confort pour ceux qui le désirent
  • un tarif gaspillage surtaxé qui financera des compensations

Ce type de tarif sera mis en place aussi pour les entreprises afin de les inciter à optimiser leur consommation et à devenir producteur d’énergie local.

Arrêtons de défigurer nos paysages, Il faut développer le petit éolien et le micro éolien  mieux réparti en zone urbaine et industrielle.

Développons les hydroliennes, les mouvements marins sont puissants et constants. Ce sera moins compliqué à mettre au point qu’une centrale EPR.

About Marie Cau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partages