Le projet

Le droit au logement

Le droit au logement semble acquis mais n’est pas pour autant appliqué. En effet, il suffit de constater le nombre de personnes vivant dans la rue et la surcharge des foyers d’accueil d’urgence. Pourtant, le droit au logement est un droit fondamental qui permet de protéger les plus faibles et les plus démunis.

Aujourd’hui, le système actuel est basé sur l’initiative privée locative, les offices HLM ainsi que la capacité des individus à acquérir leur logement de manière individuelle. Mais ce système est insuffisant et inefficace pour résoudre la problématique du logement.

Par conséquent, l’État doit prendre en charge le logement des personnes qui sont hors du système. Aujourd’hui, on ne prête qu’au riche et on ne loge que les plus aisés.

Des solutions sont possibles.

Les locataires des HLM deviendront propriétaires de leur logement après avoir payé leurs loyers pendant une durée équivalente à un prêt. C’est en effet injuste que des personnes qui n’accèdent pas au crédit paieront néanmoins un loyer à vie. En cas de changement de logement, un équivalent capital sera transféré. Les organismes HLM devront avoir une stratégie de construction pour maintenir leur parc locatif.

Les personnes qui n’accèdent pas au crédit bancaire seront cautionnées par l’État. En cas de défaillance, l’Etat reprendra le logement, remboursera le capital déjà payé à l’acheteur qui pourra devenir locataire. Le locataire pourra racheter ultérieurement le logement si sa situation s’améliore.

Les avantages fiscaux seront supprimés. De toute façon, ils ne profitent qu’aux personnes aisées opportunistes. Il sera remplacé par des SCPI pour logement social dont les revenus seront défiscalisés et accessibles à tous les petits épargnants.

De nouveaux logements seront créés pour les personnes les plus démunies. D’autres solutions d’habitat se développent, à l’image des Tiny House. Des constructions en bois et la mise à disposition de mobile home seront favorisées pour accueillir les personnes sans logement.

L’Etat fera préemption des maisons anciennes afin de les rénover dans les nouvelles normes. Ces maisons seront mises en location sociale ou vendues sur le marché afin de financer les rénovations suivantes. Cela permettra d’accélérer la transition énergétique.

Pour finir, l’Etat fera un grand emprunt pour un projet de construction de logements sociaux destinés à éradiquer le mal logement. Peu importe les critères d’endettement des Etats, il faut voir cela comme un investissement sur le long terme. Ce sera alors un grand projet de relance de la construction qui permettra de faire repartir l’économie, créer des emplois et améliorer la vie des français démunis.

About Marie Cau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Partages